Aller au contenu principal

Normes et valeurs en travail social - Repères pour le soin de la relation

Comment accompagner sans normaliser ?
novembre 2016 | 160 pages
ISBN : 978-2-84276-224-7

Fournit des repères afin de parvenir à mener une action sociale sans réduire l’être humain à sa pathologie, son handicap ou son incapacité, en se centrant sur la question des... Voir la suite

Livre 22,00 €
Disponible
Ajouter au panier

Description

Fournit des repères afin de parvenir à mener une action sociale sans réduire l’être humain à sa pathologie, son handicap ou son incapacité, en se centrant sur la question des normes et valeurs qui ne devraient pas interférer dans la relation.

Normes et valeurs sont centrales en travail social. Il s’agit d’accompagner des personnes (patients, résidents, personnes atteintes de handicap moteur, cognitif, mental ou psychique, enfants, personnes âgées, etc.) en situation d’écart par rapport à des normes sociales, physiques ou culturelles. Les personnes accompagnées et les travailleurs sociaux sont par ailleurs animés de valeurs et représentations qui influencent leur relation. Comment, dans ce contexte, parvenir à mener une action sociale sans réduire l’être humain à sa pathologie, son handicap, ou encore son incapacité ?

Ce livre fournit des repères pour que les différences de normes et de valeurs ne viennent pas interférer dans la rencontre entre usagers et professionnels. La norme y est étudiée suivant ses trois sens principaux de moyenne, de critère ou d’idéal qui jouent sur les comportements et pratiques. Les normes organisationnelles, toujours plus nombreuses, peuvent aussi venir perturber les interventions. Il existe ainsi le risque, pour le professionnel, de voir son travail instrumentalisé par les pouvoirs institutionnel, politique ou juridique, en se faisant le relais d’une normalisation, d’un étiquetage des personnes accompagnées comme « anormales ». Le travailleur social peut encore laisser trop de place à ses convictions intimes sur ce qu’est la « normalité », dans une volonté de contrôle. Pour accompagner sans chercher à normaliser, il s’agit alors d’être porteur de parole vivante et autodéterminée, en sachant aussi redéfinir clairement les cadres et les normes, en fonction des principes éthiques du travail social.

C’est ainsi que la puissance d’agir de la personne peut être favorisée. Les nombreuses situations qui parsèment cet ouvrage montrent également la place déterminante de l’invention et de la liberté pour favoriser le soin de la relation au cœur du travail social.

Ce livre s’adresse aux travailleurs sociaux (conseillers en économie sociale familiale, assistants de services sociaux, éducateurs, professionnels des secteurs des personnes âgées, des jeunes en difficulté, des personnes atteintes de troubles mentaux, etc.), aux étudiants et à leurs formateurs, aux cadres des services sociaux et aux médiateurs familiaux. Ils y trouveront des repères utiles pour constamment penser leur rapport aux normes et aux valeurs et adapter leur action aux personnes accompagnées.